Pearl Gold AG’s general meeting at Frankfurt

For June 29, 2016, Pearl Gold AG has scheduled its general meeting at Frankfurt. Now recently, Pearl Gold filed for insolvency, and the local court in Frankfurt appointed an interim administrator, who has to approve all expenses. After constructive discussions with him, we agreed that Martagon will guarantee payment for all the services necessary to hold the general meeting. This way, we ensure that there are no legal or financial objections to it taking place. We hope to see all shareholders in Frankfurt next week!

Pearl Gold AG’s general meeting at Frankfurt

Communiqué du 6 août 2015

Chers actionnaires de Pearl Gold AG

Hier, le 5 août 2015, les procédures en réparation de préjudice engagées par Mr Diallo tant à titre personnel qu’au nom de ses deux sociétés, Pièces d’Or Mansa Moussa SA et SODINAF SA, ont trouvé une issue dramatique pour Pearl Gold AG.

En effet, notre société Pearl Gold AG a été condamnée à verser au total près de 38 MILLIONS d’euros à Mr Diallo, Pièces d’Or Mansa Moussa et SODINAF SA.

Ceci est la condamnation explicite des pratiques juridiques aventureuses de la direction de Pearl Gold AG que je dénonce depuis des mois dans mes communiqués.

Ces condamnations qui m’ont été remises hier, tout comme aux dirigeants de Pearl Gold AG,
ordonnent « l’exécution provisoire de la décision nonobstant l’exercice des voies de recours ». En clair, Pearl Gold AG est condamnée à payer immédiatement la somme de 38 millions d’euros à Mr Diallo et ses deux sociétés.

Je pense qu’il n’est pas nécessaire de vous expliquer la signification de ce jugement pour une société comme la nôtre, laquelle vit déjà au crédit de Mr Pacha pour financer ses ambitions personnelles.

Cette terrible sanction montre à quel point les multiples procédures engagées par Mr Pacha étaient injustifiées aux yeux du Tribunal. Ces trois Jugements visent les procédures qui ont été intentées non pas contre Wassoul’Or SA, mais contre Mr Diallo lui-même et deux de ses sociétés, dont la SODINAF SA, détentrice de près de 55% des actions de Wassoul’Or SA, tous trois actionnaires de Wassoul’Or SA.

J’ai toujours dénoncé et marqué mon opposition à cette politique. Mes communiqués ont chaque fois été ignorés des dirigeants de Pearl Gold AG, qui ont, malgré mes demandes répétées, refusé de les publier sur leur site web, au mépris de votre droit d’être informé avec la plus grande transparence, alors que je détiens plus de 20% de la compagnie. Ce même droit qu’invoquent ces mêmes dirigeants pour publier sur leur site des articles « à charge » calomniant Mr Diallo, articles qui figurent encore aujourd’hui même sur le site de Pearl Gold AG, alors même que les auteurs de ces articles ont été condamnés pour diffamation par la Justice dans un Jugement datant du 21 avril 2015.

Cette politique de cloisonnement est la démonstration des intentions « douteuses » des dirigeants de Pearl Gold AG, qui ont été jusqu’à demander le redressement et même la LIQUIDATION de Wassoul’Or SA, notre seul actif.

Pearl Gold AG n’a pas non plus publié comme elle l’aurait du le Jugement en Appel du 14 juillet 2015, octroyant à Wassoul’Or SA un concordat qu’elle demandait après avoir réglé toutes les dettes de tiers, et auquel Pearl Gold AG s’est opposé pour une raison qu’elle devra expliquer ultérieurement.

Pearl Gold AG est encore une nouvelle fois en infraction avec la législation allemande car elle ne communique pas non plus sur l’action que Martagon a initiée auprès des Tribunaux Allemands pour contester les résultats de la dernière Assemblée Générale qui s’est tenue à Francfort à la fin juin. En effet, Martagon conteste auprès des Tribunaux allemands la disqualification arbitraire de plus de 2,5 millions de voix, lesquelles nous auraient permis de gagner la plupart des votes lors de cette AG.

Une AG qui n’a aucunement permis de connaître la situation financière de Pearl Gold AG, contrairement à ses obligations légales. Pearl Gold AG a d’ailleurs été condamnée en Allemagne à une amende de 70’000.- euros pour ce retard. Information qui elle non plus n’est pas publiée sur le site de Pearl Gold AG, dont acte.

J’appelle ici tous les actionnaires désireux de se porter avec moi devant les Tribunaux Allemands contre les dirigeants de Pearl Gold AG, tant à l’encontre du Management que du Conseil de Surveillance, à se faire connaître de notre avocat, Me Bertrand Malmendier,http://www.malmendier-partners.com/fr ou à l’adresse suivante : martagonclaim@gmail.com !

En effet, ces dirigeants, sont tous complices de cette politique désastreuse qui nous a menée jusqu’ici, et peuvent être poursuivis personnellement à ce titre.

Si Mr Diallo se porte en justice pour l’exécution de cette décision, c’est la faillite assurée de Pearl Gold AG. Il est temps de prendre acte de l’échec de la politique menée par ces dirigeants dont aucun n’est vraiment actionnaire de notre société, et dont tous poursuivent un but et des intérêts qui nous sont contraires. 

Entre temps, Wassoul’Or SA a tranquillement repris ses activités en conformité avec les propositions qu’elle a faites et qui lui ont permis d’obtenir le concordat qu’elle a demandé.

Dans l’attente de vous lire nombreux, 

Olivier Couriol

Communiqué du 6 août 2015

Communiqué du 8 mai 2015

A l’intention des actionnaires de la société PEARL GOLD:


Mesdames, Messieurs,

Comme vous le savez sans doute, une assemblée générale des actionnaires de la société PEARL GOLD AG est convoquée par le « Board » le vendredi 12 juin prochain à Francfort.

Nous ne connaissons pour le moment ni l’heure, ni le lieu précis de convocation. Aucune autre information aux actionnaires n’est par ailleurs donnée sur le site, notamment s’agissant des procédures à suivre pour se faire admettre ou représenter à cette assemblée.

Il apparaît que le management actuel de la société PEARL GOLD AG à travers son Président a décidé de convoquer cette assemblée suite à une demande formelle que j’ai pu faire, en ma qualité de représentant de diverses sociétés détenant ensemble près de 20% des droit de vote de la société PG (Martagon Investments Ltd., Nemo Asset Management Ltd. et Sequoia Diversified Growth Fund Ltd.)

Certains actionnaires minoritaires de PEARL GOLD que je représente reprochent en effet à l’actuel management de la société:

  • de n’avoir convoqué aucune assemblée courant 2014 visant à approuver les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2013 et à permettre, dans le cadre d’un débat contradictoire et dans la transparence, aux actionnaires de PEARL GOLD AG d’être informés de la situation de la société et de celle de son principal actif la société Wassoul’or SA; et de n’avoir pas renouvelé le Conseil de Surveillance après la démission de la moitié de ses membres;

  • d’avoir mené diverses actions et procédures au Mali tant à l’encontre de la société Wassoul’or SA qu’à l’encontre de M. Aliou Diallo, soit directement, soit à l’encontre des sociétés qu’il représente, sans en référer aux actionnaires et sans en informer ces derniers, au surplus alors qu’aucune de ces procédures n’a abouti à une décision favorable et que pour autant elles ont engendré des frais importants pour la société Pearl Gold et ont gravement nui aux intérêts de celle-ci;

  • d’avoir utilisé les actifs de la société (sommes avancées par la société Martagon) non pas dans le but de convoquer une assemblée en 2014 et d’informer les actionnaires, mais dans le but de préjudicier aux intérêts de la société Wassoul’Or SA,

  • d’avoir publier sur le site de Pearl Gold des articles de presse injurieux et diffamants à l’encontre de M. Diallo et de la société Wassoul’Or SA, sans précaution ni vérification préalable, portant ainsi gravement préjudice aux intérêts de Wassoul’Or SA et par conséquent de Pearl Gold AG, alors pour autant que les tribunaux maliens ont récemment condamné les journaux responsables de ces publications, et notamment « La Nouvelle Patrie », pour diffamation,

  • de tenir hors la présence et la convocation de l’ensemble des actionnaires, des réunions informelles entre actionnaires choisis (comme celle qui s’est tenue le 9 avril 2015 à Paris), sans convocation préalable de tous les actionnaires mais en présence de l’ensemble des membres du conseil d’administration de Pearl Gold et de ses avocats, dont M. Lutz Hartmann et Me Konaté. La présence de Pearl Gold AG dans son intégralité à cette « assemblée » restreinte, non publique, est une violation du droit des actionnaires à l’information. En effet, dès lors que certains actionnaires ont été conviés à cette réunion et ont pu y participer alors que d’autres actionnaires ont été considérés comme « personae non grata », cette réunion constitue une rupture de traitement entre actionnaires qui n’est pas justifiable.

Il est apparu en outre que, lors de cette réunion, de nombreuses contre véritées ont été assénées avec la bienveillante complicité du «board » de Pearl Gold AG.

Comme toujours, il y a notamment été affirmé que de nombreuses malversations avaient été commises par M. Diallo, avec ma complicité, et que d’innombrables preuves existaient pour en attester. Aucune de ces « preuves » n’a bien évidemment été produite à ce jour. Un discours qui existe de longue date sur certains forums de discussions absurdes et surtout « anonymes » que l’on trouve sur Internet et ou l’on parle de fraude, blanchiment et autres crimes, diffamations tellement grossières que même M. Pacha, s’en était ému dans un courriel adressé aux membres du Conseil de Surveillance de Pearl Gold. 

S’il est légitime que certains actionnaires de Pearl Gold AG se réunissent en fonction de leurs affinités pour échanger et discuter de la situation de cette société, il apparaît tout à fait anormal que l’ensemble des membres du Board de Pearl Gold AG se précipitent auprès d’eux sans qu’aucune publicité ne soit faite pour permettre à d’autres actionnaires d’être présents et de profiter d’informations précieuses… Ceci est contraire à la loi.

Il est notamment exclu que les actionnaires de Pearl Gold AG participent de quelque façon que ce soit aux frais engendrés par le déplacement à Paris du Management, du Conseil de Surveillance et de leurs conseils.

Lors de cette réunion notamment, il semblerait qu’un passif de deux cent mille euros (200.000 €) concernant Pearl Gold AG ait été évoqué par M. Pacha : je pense que nous sommes tous en droit d’en connaître l’origine de façon détaillée… 


Par ailleurs, M. Pacha aurait également évoqué auprès de ce petit groupe un plan de reprise des opérations, et une prise de contrôle de la société Wassoul’Or SA… dont tous les actionnaires aimeraient connaître les détails…

De même, nous sommes tous en droit de connaître le statut des procédures juridiques intentées par M. Pacha à l’encontre de Wassoul’Or SA et de son actionnaire majoritaire M. Diallo.

Dans le communiqué de Pearl Gold annonçant la convocation à une AG pour le 12 juin prochain, il est fait mention des différents sujets qui y seront abordés et précisé « qu’aucun autre sujet ne sera évoqué ». De quel droit le Board actuel peut-il ainsi fermer toute délibération ? En effet et conformément à la loi applicable, les actionnaires disposent d’un délai expirant le mardi 12 mai 2015pour demander l’insertion d’autres sujets ou délibérations à l’ordre du jour et je précise ici que j’entends solliciter l’examen des comptes courants de Pearl Gold AG, de ses dépenses, et des accords financiers que Pearl Gold AG a pu trouver avec des financiers. En effet, dans son communiqué daté du 20 février 2015, M. Pacha déclare avoir trouvé un « financement », sans nous donner d’autres précisions. 

J’ai donc demandé ce jour à mon avocat de solliciter formellement l’ajout des points ci-dessus, soit : l’examen des comptes courants de Pearl Gold AG, celui du financement de son passif, du statut des poursuites engagées et le but poursuivi et enfin, les solutions envisagées à ce jour par le Board pour la reprise de la production. 

Il est temps qu’un VRAI débat CONTRADICTOIRE s’installe entre les actionnaires de Pearl Gold AG, sans que certains d’entre eux n’en soient exclus en raison de leurs dissensions avec M. PACHA.

C’est la raison pour laquelle j’invite TOUS les actionnaires de PEARL GOLD AG à une réunion OUVERTE A TOUS, y compris aux membres du Conseil et à son management, ou nous pourrons débattre LIBREMENT avant la tenue de l’Assemblée Générale officielle. 

Cette réunion nous permettra notamment de vous faire un point complet sur la situation actuelle de Wassoul’Or SA, de vous faire part de nos intentions et de répondre à vos interrogations.

Je vous donnerai prochainement le lieu et l’heure de cette réunion, qui précèdera l’Assemblée Générale !

Il me paraît également logique qu’au nom de la « transparence » préconisée par Mr Pacha, le présent communiqué soit également publié sur le site officiel de Pearl Gold AG.

Olivier Couriol

Le 8 mai 2015

Communiqué du 8 mai 2015